vendredi 4 août 2017

Accepter ses règles, c’est possible ?


Aujourd’hui, je partage avec vous un sujet très personnel mais qui a toute sa place ici. En tant que femme, mes règles pointent le bout de leur nez tous les 28 jours précisément (oui, on ne peut pas faire plus précis). J’ai été réglée assez jeune - au collège – et depuis ce moment, j’ai mal au ventre à chaque fois qu’elles arrivent (tous les mois, depuis plus de 15 ans). Même sous pilule contraceptive, à chaque premier jour de règles, j’avais mal au ventre, pas de quoi rester au lit mais assez mal au ventre pour me traîner toute la journée. Maintenant que j’ai arrêté de suivre ce traitement, le mal de ventre s’est amplifié et les règles sont devenues abondantes. D’un flux normal qui s’écoulait sur 9 jours, elles sont devenues abondantes et concentrées sur 2 à 3 jours maximum.  

C’est ce « petit » mal de ventre et autres symptômes, qui font que j’ai un mal fou à accepter mes règles. Elles sont là, je les vis comme une menace, une crainte de la douleur, de la nausée et des vertiges. Impossible de suivre un traitement hormonal contraceptif, avec mon conjoint on essaie de concevoir un enfant depuis deux ans maintenant. Contrairement à d’autres filles avec qui j’ai pu en parler, je n’ai aucun tabou face au sang qui coule chaque mois, mais j’ai du mal à accepter le comment et le pourquoi de ces douleurs.

Quand j’en parle autour de moi, je vois bien que je ne suis pas la seule à souffrir des règles mais je vois également que ces autres filles arrivent à faire des choses pendant cette période. Moi, je suis couchée les 2-3 jours et je n’arrive à rien faire, même pas à manger !

Accepter ses règles, c’est possible. Je connais pleins de filles qui vivent en harmonie – autant que possible – avec leurs règles. Mais pour l’instant, moi je ne les accepte pas. Du moins, je n’accepte pas la douleur qui les accompagne et je cherche un traitement efficace aussi naturel que possible qui me permettrait de vivre cette période le plus sereinement possible …

Pourquoi je vous écris un article sur ce sujet ? 

En fait, cet article est le tout premier du genre sur ce blog. Dans mon optique de diminuer ma consommation d'anti-douleurs, je commence tout doucement à me diriger vers des solutions plus naturelles. Je vous reparlerai sur le blog prochainement de mon cheminement pour justement accepter mes règles et surtout, les solutions que je trouverai pour réduire les douleurs voire les anéantir (le rêve !). 

3 commentaires:

  1. Moi je me tape une migraine. Plus ou moins forte selon le contexte. Je dirai qu'1 fois sur 5 elle est abominable : nausée, 2 jours à dormir et 1 semaine pour ne plus avoir mal. Et plus ça va, moins ça va ! Aujourd'hui j'ai mal au ventre, mal aux seins, ce que je n'avais jamais eu avant...
    Sinon c'est boutons à gogo. Quant à l'humeur de chien, moi c'est plutôt pendant l'ovulation... je suis aussi passée par la case PMA donc on apprend à connaître son cycle et les symptômes sur le bout des doigts... p...n d'hormones :-(
    Bon courage !
    Flyingmeuh

    RépondreSupprimer
  2. Pas facile en effet. De douleurs handicapantes comme ça et des difficultés à avoir un bébé, j'ai pensé à l'endométriose en te lisant. Est-ce que ton gyneco a déjà éliminé cette possibilité ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Merci pour ton commentaire :) J'ai été testée pour l'endométriose et non, tout est absolument normal pour reprendre les termes du docteur ! Donc voilà, les douleurs sont présentes mais a priori il n'y a pas de causes médicales...
      Bonne journée :)

      Supprimer